Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 11:15

Un héron survole un nid ou des oisillons affamés l'appelle :

-"tapon ! tapon !"

Il fait un second, puis un troisième tour, mais les oisillons continuent :

-"tapon ! tapon !"

Excédé, le héron se pose sur la branche qui soutient le nid, et d'un air sévère mais chantant il répond à l'appel des oisillons :

-"Non ! héron, petits, PAS tapon !

Dans notre boulimie de découverte des pineau d'aunis, nous avons eu la chance de rencontrer Christian Chaussard, artisan de la renaissance des pet'nat', président de l'A.V.N, et surtout vigneron passionné.

L'association des Vins Naturels

 

Après s'être fait déboulonner de Vouvray pour cause de "pensées différentes", le bonhomme est passé par la case enseignement à Amboise (quel bonheur d'avoir un prof capable de "dé-enseigner" pour "ré-apprendre" ) et la case conseil. En 2003 après avoir rencontré son épouse Nathalie à un mois d'un départ pour l'autre côté du monde, il s'installe à Néron puis à Marçon dans les coteaux du Loir. Personnage moteur dans le monde du vin "nature", admirateur de Jules Chauvet, partisan de la moindre intervention sur les vins, Christian Chaussard fait des vins sans concession avec un caractère aussi trempé que le sien.

Suite à un déclassement de ses vins et par ironie il créé le sympathique clown Patapon, mi clown, mi Dr Mabuse,  désormais fil rouge des cuvées "domaine". La prochaine fois que vous boirez une quille de Chau-Chau, examinez donc (à la loupe tout de même) les 5 filaments qui sortent de l'entonnoir qui sert de couvre-chef à Patatpon.

 

 

Patapon est tellement devenu l'emblême du domaine que lors d'une dégustation au Japon (70% de l'export du domaine qui lui même représente 60% des ventes, ils ont bien tout compris les japonais !), un ponte de la finance passionné de vin, très strict, s'est fait photographié avec Christian, un entonnoir sur la tête, entonnoir qu'il avait emmené spécialement pour la traditionnelle photo avec les vignerons venus présentés leurs vins.

Mais revenons aux pineau d'aunis, même si tout ce que nous avons gouté nous a beaucoup plus.

La cuvée Patapon justement, une quille qui pète sur les épices avec beaucoup de fraicheur. La couleur claire est conforme à ce que l'on s'attend en buvant ce cépage. La palette arômatique est complexe, loin d'être uniquement sur le poivre noir comme cela peut souvent être le cas. D'ailleurs cela ressemble peu aux autres pineau et c'est aussi ce qui nous plait.

 

On tempère notre avidité sur les pineau avec Cote d'Alerte, un pur côt hallucinant de souplesse, de fraicheur et de profondeur. Elevage de 18 mois pour magnifier les jus. Qui a dit que le côt donnait des vins rustiques ? Pas Chaussard en tout cas !

La meilleure pour la fin ? Oui, et vu le niveau de ce qui a précédé, on s'est fait mettre sur orbite. Les Mortiers 2009 (appelée la Dérobée en 2006 quand des gens mal intentionnés ont délesté Chaussard de la moitié de cette parcelle au petit matin, quille de collection !), c'est du pineau d'aunis "étoilé" ! Couleur sombre et dense, profondeur, une palette d'épices très large, une longueur très...longue, du fruit énorme, de la précision, un petit moment de bonheur. Cette parcelle de vieux pineau est vendangée très tard, il n'y a plus de feuille à ce moment là et les grappes sont toutes petites.

 

 

Absolument aucun soufre. D'après Christian le vin a une grosse capacité de garde, lors d'une récente verticale, c'est Mortiers 2002 qui est sorti.

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Loire
commenter cet article

commentaires