Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 18:34

J'ai toujours aimé sentir les eaux de vie. Moins les boire. Trop fort, trop de différence entre le nez et la bouche.

Laurent Cazottes m'a réconcilié en 30 minutes de 20 ans de séparation avec les eaux de vie.

L'artisanat dans sa plus belle expression, du boulot de fondu, au service du fruit et de sa transformation.

Voyez plutot :

Tous les arbres fruitiers des vergers de Laurent sont en biodynamie,"la base",  même les tournesols qui transformés en huile alimenteront les alambics. Chaque fruit a donné lieu à une "recherche" de Laurent pour le guider sur le "meilleur chemin" de l'arbre à l'alambic.

Les poires sont équeutés, débarassées aussi du calice et des pépins. Puis elles sont passerillées pour une concentration des sucres afin de "conserver l'esprit et les arômes des poires" avant d'être transformées en "goutte de poires Williams passerillées".

12 tonnes de poires traitées manuellement. Du délire ! et de la passion et c'est tout cela que l'on retrouve dans le verre.

 

Fevrier-11 1579


Un alcool au service du fruit. Il vient porter haut, très haut le sublime des arômes tirés du fruit. On ne sent pas la force alcoolique tellement c'est parfumé. Un parfum très fin. On a la sensation de croquer dans une une poire bien mûre et juteuse.

Même traitement pour les Reine-Claude Dorée, Laurent les dénoyaute pour éviter le gout d'amande.

la "Goutte de reine-Claude" est tellement parfumée, fraîche, légère que l'on a du mal à croire que le flacon titre 45°.

De la folie douce, difficile d'arracher ses lèvres du verre.


Rencontrer des artisans comme Laurent qui nous permettent de connaitre de tels produits est un pur bonheur. 

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Sud-Ouest
commenter cet article

commentaires