Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 21:04

Il y a quelques années nous avons eu en salle un stagiaire issu des "quartiers". Un sacré bagout et une énergie débordante. Mais entre les rougets barbès et le gratin de belette, ses explications de plat étaient pour le moins décalées et ses débuts difficiles.

Mais Djaffar avait trouvé dans le vin un domaine qu'il voulait explorer. Nous avions pris l'habitude de prendre le temps nécessaire à l'acquisition des bases. Un matin, le voilà qui arrive hilare et qui me demande : "c'est vrai qu'il y a un vin qui s'appelle "le batard" ?

"oui, le Bâtard Monrachet"

"oh lalala (mort de rire) le sale nom, un vrai nom de batard, personne doit en acheter avec un nom pareil".

Un autre jour, on parlait des vins de Loire, je voulais lui faire nommer ce vin d'Indre et Loire à base de chenin, qui peut être sec, moelleux, pétillant. Comme il hésitait, je lui souffle les premières syllabes : " le vou..., le vouvr....."

"Ah oui, le Vouvray Chambertin !"

Djaffar est maintenant Directeur de la restauration dans un grand hôtel de Dubaï. Il a suivi le cursus CAP, BEP et Bac Technique. De passage à Paris pour ses vacances, nous avons diné ensemble la semaine dernière car il voulait en savoir plus sur le vin nature. En souvenir du "Vouvray Chambertin" de ses jeunes années, nous avons débouché -entre autres- un Vouvray sec de Sébastien Brunet, cuvée Arpent.

 

Très peu de sucre résiduel et un ph de fou pour ce chenin sur argile à silex. Pas vraiment Chambertin comme Vouvray, mais super tendu et excellent.

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Loire
commenter cet article

commentaires