Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 16:17

  Mai-11 1983

J'ai passé tout le diner sous le portrait de ce Monsieur. Un brin austère. En y regardant de plus près, je me suis aperçu que le Monsieur avait une sorte de badge, une étoile blanche sur fond rouge. Intrigué, j'ai demandé au serveur si il savait qui était ce personnage :

" - c'est Elie Cathala, un homme de conviction qui a créé la première cave coopérative dans le Languedoc au début du 20ème siècle"

 

J'étais bluffé. Je venais de me taper deux quilles de Peyroulières du Domaine Bordes et un Enclos du Domaine des deux Anes sous le portrait de ce saint homme.

Je vous livre donc en vrac le fruit de mes rapides recherches sur l'homme qui aida les vignerons de Maraussan a prendre en main leur avenir, ce qui déboucha sur la révolte du Languedoc en 1907, avant de finir un brin filou.

 

Détails du revers de veste

 

Mai-11 1984

 

Au sortir de la révolution, Les terres de Maraussan dans le Languedoc appartiennent à quatre familles nobles.

La main d’œuvre descend de la montagne pour y travailler au mois (mesadiers).

L’implantation du chemin de fer (1850) leur fait miroiter de meilleurs salaires.

Puis survient la crise du phylloxera.

Les quatre familles nobles se débarrassent de leurs terres en les vendant à quelques gros propriétaires mais aussi à de nombreux ouvriers agricoles qui vont considérer la vigne comme un complément de ressources.

 

Inauguration de la cave

inauguration cave coop

 

Afin de mettre l’outil de travail couteux en commun, les  vignerons de Maurassan se regroupent avec l’aide d’Elie Cathala –un limonadier bitterois, militant syndicaliste, socialiste et républicain.

Autodésignés « vignerons libres de Maurassan », ils prennent pour devise « un pour tous et tous pour un ».

 

Elie CATHALA est rémunéré à la commission, il démarche sans cesse et multiplie les contacts. La presse parisienne et régionale intéresse ses lecteurs à cette expérience. Parallèlement, les efforts publicitaires sous forme de prospectus, circulaires, cartes postales abondamment diffusés aident à sortir la Cave de l'anonymat. Une commission de dégustation définit les classes de qualités et fixe le prix de vente pour chacune d'entre elles. Elle classe les échantillons proposés d'après un vin «type», compte tenu des degrés, couleur, «bonté» et qualité de la vinification.

Les Vignerons Libres de Maraussan trouvent leur premier gros client à Bercy et signent un engagement de représentation et de vente exclusive de ses produits avec un négociant de Bercy, Mr Collet. Ce dernier est très introduit dans les coopératives de consommation parisiennes et parmi celles-ci auprès de LA BELLEVILLOISE, centrale d’achat ouvrière.

 

Image 1

Chez LES VIGNERONS LIBRES l'arrivée de nouveaux coopérateurs chaque année et la confirmation des débouchés économiques, assurent une croissance soutenue. Dès 1902 le nombre d'adhérents passe de 128 à 187. De 1904 à 1905 les ventes passent de 2 208 000 litres à 3 678 000 litres. Les consommateurs-coopérateurs ne sont pas oubliés : outre le droit de regard qu'ils ont sur la comptabilité, ils se voient ristourner 25 % des bénéfices et leurs représentants sont invités à une fête annuelle organisée par la cave coopérative. 20 % de ces bénéfices sont réservés à la promotion du mouvement coopératif, comme ce fut le cas pour le démarrage de plusieurs coopératives vinicoles de la région.

Pour renforcer les principes de base, les coopérateurs se donnent les moyens nécessaires à l'expansion de la Cave. Durant l'année 1905, il aura fallu seulement quatre mois pour construire les bâtiments de la cave inaugurée le 22 août . Au fronton du bâtiment qui sera utilisé pour les vendanges de l'année même de son inauguration, les coopérateurs affichent désormais fièrement leur projet économique humaniste. L'ancienne devise historique des mousquetaires est transformée pour mieux rendre compte de l'idée d'engagement de l'individu dans une entreprise collective : «TOUS POUR CHACUN,CHACUN POUR TOUS».

 

 

La cave de Maraussan de nos jours

 

800px-Maraussan la cave cooperative

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Autour du Vin
commenter cet article

commentaires

Joannidès Alexandre 16/12/2012 11:42

Bonjour,
Je recherche une photo d'un portrait d'Elie Cathala. Ceci pour illustrer le propos de Louis Tarbouriech à propos de Maraussan et de sa cave coopérative dans le cadre d'un magazine de télévision
pour France 3: Cap Sud Ouest. Pourrions-nous entrer en contact ? C'est assez urgent. Mob: 06 07 31 17 36. A. Joannidès. Réalisateur.