Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 18:23

 

Début novembre, je me retrouve dans la cave du Fumoir avec Rico qui cherche le Beaujolais nouveau qu'il va faire. On est là avec quatre nanas qui bossent dans le vin nature. L'ambiance est sympa, un poil rock, et ça envoie autant de vannes que de cuvées à gouter, et nous, les mecs, en minorité on la ramène pas trop. On goute une série de vins de France Gonzalvez dans le Beaujolais, dont sa cuvée .G (point G), G pour Gamay, le vin sortant en Beaujolais Villages malgré la proximité de Brouilly. C'est très dessoiffant, sur le fruit rouge et le poivre, et sauvage comme on l'aime

 

 

Les vendeurs de vins sachant que Rico et Eric "reçoivent" le jeudi après-midi, un vieux Monsieur très chic descend nous rejoindre. En l'accueillant, Rico m'explique que c'est un vendeur de vins "à l'ancienne", spécialisé dans les grands crus. Les présentations faites, Monsieur Chaudun qui veut gentiment faire de l'humour, certes un peu machiste (le pauvre, il ne sait pas ou il va mettre les pieds avec les punkettes présentes...)  lance :

"alors, ça parle chiffon cet après-midi ?"

Retour immédiat d'une des tigresses : "non, pour l'instant ça cause point G !". Rico, un peu par solidarité masculine et beaucoup par philanthropie essaie de sortir Monsieur Chaudun de ce faux pas : "ah tiens je croyais que c'était une légende ce truc", ce qui provoque une avalanche de vannes du genre "c'est une légende parce que vous arrivez jamais à le trouver" !

Rico, mort de rire propose enfin "bon, si on arrêtait d'en parler et qu'on le goutait ce .G ?"

Monsieur Chaudun qui ne sait toujours pas que l'on cause Beaujolais n'en peut plus d'être écarlate autant par la teneur des propos échangés que par la responsabilité qu'il se sent avoir dans les dits propos. Ce n'est qu'en voyant l'étiquette de la quille qu'il a commencé à se sentir mieux.

 

 

 

Et depuis deux semaines, je vois des vins de France Gonzalvez partout : à la Robe et le Palais pour la soirée "Pasta et Beaujolais" (mattez un peu le nombre de quilles dessoudées sur le comptoir !),

 

à la Gazzetta avec un  .G en magnum servi par Marco à une table de 5 "messieurs".

 

C'est le vin de France qui prend Paris ! (et Rico qui (re) prend un verre !)

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

jb 18/11/2012 23:02

C'est France GONZALVEZ!