Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 11:08

... il peut se vexer !

Nous relayons ici le billet de Berthomeau sur la tentative "d'échange" (repas contre article) de Jean-Paul Lubot, Directeur du Magazine Marie-Claire avec Pierre Jancou de l'excellent resto "Chez Vivant".

C'est la crise certes, mais que le Directeur d'un magazine aussi vendu soit "contraint" sur ces notes de frais, c'est injuste ! Je lui propose de faire le tour des petites mains de la rédaction (secrétaire, hotesse, standardiste, c'est connu le petit personnel est généreux) en tapant un ou deux tickets resto à chaque fois, il pourra ainsi se faire "Chez Vivant" à moindre frais !

 

 

 

Echange de mail entre J-P Lubot, Directeur de Marie Claire et Pierre Jancou, restaurant "Le Vivant" :


De : "Carine DARMON"

Date : 19 oct. 2012 15:13

Objet : TR: Parution dans les pages "PARIS" du magazine Marie Claire du mois de janvier 2013 de votre établissement "Chez Vivant"

Cc : "Jean-Paul LUBOT"

 Bonjour,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que votre établissement a été sélectionné par le magazine Marie Claire pour figurer dans la rubrique «le Paris de Jean-Paul Lubot», Directeur Général délégué du Groupe Marie Claire et éditeur de Marie Claire. Ce sujet paraitra dans le numéro du mois de janvier 2013 dans les pages « Paris ».

Afin de mettre en valeur au mieux votre établissement, nos équipes vous enverrons un photographe. Celui-ci prendra contact avec vous dans les prochains jours afin de convenir d’un rendez-vous pour des prises de vues.

Jean-Paul Lubot connaît votre établissement mais souhaiterait venir à nouveau dans votre restaurant pour tester et échanger sur votre carte.

Pensez-vous qu’il soit possible de l’inviter pour un diner à votre convenance ? Il sera accompagné.

En vous remerciant,

 De : "Pierre Jancou"

Date : 19 oct. 2012 18:23

Objet : Re: TR: Parution dans les pages "PARIS" du magazine Marie Claire du mois de janvier 2013 de votre établissement "Chez Vivant"

 Je n'ai jamais invité un journaliste en 24 ans de carrière dans la restauration.

Votre démarche me semble louche et frauduleuse.

Cordialement,

Pierre Jancou

Vivant

 De : "Jean-Paul LUBOT"

Date : 20 oct. 2012 21:18

Objet : Re: TR: Parution dans les pages "PARIS" du magazine Marie Claire du mois de janvier 2013 de votre établissement "Chez Vivant"

À : "vivant resa"

 Bonsoir,

 C'est une démarche extrêmement classique pour tester les cartes des restaurants, échanger avec vous et écrire les articles.

 

Marie Claire est le premier magazine féminin haut de gamme français (485 000ex / mois) et est reconnu pour son professionnalisme depuis plus de 50 ans. L'édition parisienne, dans laquelle vous étiez censé apparaitre, est diffusée a près de 100 000ex et touche près de 500 000 personnes habitant Paris et la région parisienne.

 Vous avez le droit de refuser notre requête sans pour autant être insultant.

 Nous en prenons bonne note, le regrettons et vous retirons de notre sélection.

 Cordialement.

Jean-Paul LUBOT

Directeur General délégué

Groupe Marie Claire

 

De : "Pierre Jancou"

Date : 21 oct. 2012 12:06

Objet : Re: Leur réponse est délicieuse

 Si Vous avez l'habitude de Vous faire inviter au restaurant Vous n'êtes pour moi absolument pas un journaliste gastro.

Continuez  à vous occuper de mode ce sera mieux pour tout le monde.

Pierre Jancou

 De : "Jean-Paul LUBOT"

Date : 21 oct. 2012 14:34

Objet : Re: Restaurant vivant

À : "vivant resa"

 Je vois que vous n'avez absolument rien compris et que vous êtes définitivement désagréable.

Je n'ai jamais dit que j'étais journaliste gastro. Je suis l'éditeur de M Claire et DG du groupe (90 mags dans 35 pays). Tous les mois, nous faisons un "Paris by un membre de MC. Et c'est dans ce cadre qu'est intervenue notre démarche. Vous avez le droit de refuser sans être odieux.

Vous êtes le seul à réagir de la sorte... Et de manière aussi agressive. Les autres ont bien compris que c'était une opportunité de mise en avant de leur établissement dans un grand magazine. Et ils souhaitent naturellement organiser un moment de convivialité pour échanger...Vous n'avez rien compris et fait que confirmer votre pingrerie bien connue du milieu. Cet échange est désormais clos. Vous me faites perdre mon temps.

Cordialement

 Jean-Paul LUBOT Directeur Général délégué Groupe Marie Claire

Partager cet article

Published by levindescousins.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Christophe 25/10/2012 14:07

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2012/10/25/le-directeur-general-delegue-du-groupe-marie-claire-desavoue_1780549_3236.html

Pierre 24/10/2012 14:06

Pour avoir bosser en tant que photographe un trimestrielle sur la vie à Paris avec une rubrique resto, je confirme que pour le rédacteur et moi il était hors de question de se faire inviter ou de
demander des avantages en nature. Nous ne cachions pas notre qualité de journalistes mais la note était réglé à la fin par la rédaction. A de rares exceptions, à la fin du repas, on nous proposait
de nous inviter. On tenait quand même alors à payer. Sur une cinquantaine de lieu, on a du faire 3 ou 4 gratuits.

Bref, pas une pratique si courante dans la presse comme le dit ce directeur de Marie Claire. De plus, on se demande bien ce qui justifie la présence de ce directeur qui ne sera surement pas
l'auteur de l'article sur le restaurant et qui se permet d'inviter aussi une personne de son choix. On est très loin du professionnel sous couvert de participer à un échange.

Christophe 24/10/2012 13:02

Enfin un restaurateur qui a un minimum d'éthique ! Ca fait vraiment du bien de lire cela !

Vous parlez d'un échange : allez fait moi à bouffer, paie moi quelques bouteilles et je te ferais un bon papier. C'est quoi la prochaine étape, paie moi des vacances et je te fais la une ?
Je sais que Marie claire n'est pas la crème du journalisme, mais quand même, un peu de respect pour ses lecteurs non ?

Ce n'est pas parce que tu as de l'influence que tu peux manger partout gratos et acheter qui tu veux. Merci de faire redescendre sur terre ce genre de personnage.

Aurore 24/10/2012 11:19

Mouais ... Le mec de Marie Claire propose un échange, l'autre peut refuser poliment. Le patron du resto est franchement bourru !

Olivier 24/10/2012 11:07

Je me suis trompé de lien :
http://foodintelligence.blogspot.fr/2012/09/connaissez-vous-les-bloggeurs-escrocs.html