Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 22:12

C'est bien connu, devant un choix de vin, - la situation se présente souvent au restaurant entre amis-,  le français est génétiquement programmé pour être un spécialiste du vin.

Et l'on entend alors des lieux communs comme "ah non pas un muscadet, c'est pas bon !"

Il faut reconnaître qu'il y a eu des abus par le passé et même encore, mais ce n'est pas une raison pour se priver de quelques perles. Et ceux qui pousseront la porte de la curiosité seront récompensés de leur "audace". Avec Pesnot, Huchet et autres Landron, on est loin, très loin des jus acides qui insultent les bulots

 

La Bohème de Marc Pesnot. Un melon de Bourgogne fruité, solaire, tant que l'on en viendrait presque à lui trouver un manque d'acidité sur le 2010, un comble pour un vin du Pays Nantais.

Les raisins issus de vignes de 35 ans sont ramassés en deux passages et assemblés après dégustation. C'est nature et un rien sauvage comme on l'aime.

 

photopesnot

 

Autre style, autre sensibilité, autre approche du Melon de Bourgogne chez Yves et Jérémie Huchet.

D'abord un terroir d'exception, - les vignes du Clos des Montys poussent sur un sol superficiel parsemé de grès sur roche mère d'amphibolite (recristallisation de roches sédimentaires et/ou de roches magmatiques)-. Ce qui leur confère un fruité élégant, mais surtout un côté cristallin et pur. Un peu de fleur blanche également. C'est aussi agréablement salin et incroyablement long en bouche ! Ca fait saliver et un verre appelle l'autre. Et ce qui ne gate rien, cela vaut dans les 7€ chez votre caviste. Moins radical dans le côté nature que La Bohème, le Clos des Montys n'admet ni collage ni filtration et mixe pour l'instant la culture bio et conventionnelle "raisonnée".

 

photo

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Loire
commenter cet article

commentaires