Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 18:57

Samedi soir, un poulet au coco et coriandre mijotait dans sa marmitte en fonte. Du coup en attendant, tout en grignotant des tartines de hoummos (purée de pois chiche, crème de sésame, ail léger et citron) on a ouvert une bouteille de "Maisons Bullées" de Michel Augé.

Une fois dépassé le cap du bouchage type "soda" et de l'étiquette type "et la fête est plus folle", on découvre un sauvignon légèrement pétillant,  friand, très équilibré, sur des notes subtiles de fruits rôtis (ananas), oscillant constamment mais élégament entre cidre et Moscato d'Asti. un délice !

On avait déjà rencontré Michel Augé et sa démarche concernant le bouchage est cohérente : pourquoi boucher les quilles avec un bouchon cher, qui détruit des arbres et qui risque de donner un gout à ses vins ?

Pour l'étiquette, je le crois assez facétieux et provocateur pour le faire exprès.

Un vin qui ne se livre qu'aux esprits ouverts en quelque sorte.

 

Comment allions nous pouvoir éviter l'accord Alsace-cuisine thaïlandaise ?

COJON

Et bien avec un Gewurztraminer d'Espagne, du Somontano. El Cojon de gato de Lamarcawines.

70% Gewurztraminer et le reste en Chardonnay.

En fait le Cojon de Gato est un cépage autochtone qui produit des grappes aux petites grumes serrées (d'ou son nom, "couille de chat") donnant des vins rouges. Chez Lamarcawines ils maitrisent le marketing, et ils ont trouvé que cela donnait un côté "canaille" de nommer aussi la cuvée en blanc du même patronyme.

Alors cette "couille de chat" ?

Et bien ma foi c'est frais, équilibré, aromatique mais pas trop et cela accompagnait parfaitement le poulet au coco, même si -bien sur- le vin ne joue pas dans la cour des Frick, Meyer ou autre Kredeinwess.

 

 

 

Photo lamarcawines.com

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Loire
commenter cet article

commentaires