Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 13:23

"Dans un village de la Manche dont je ne me soucie guère de me rappeler le nom, vivait il n'y a pas longtemps un de ces gentilshommes....". Ainsi commence le Don Quichotte de Cervantes. Mais on pourrait très bien parler d'Olivier Rivière si tant est que l'on accepte de se déplacer plus au nord de la Mancha, en Rioja.

Après s'être formé en Marmandais et en Bourgogne, Olivier Rivière a cherché à s'installer dans le sud, comme son poto Maxime Magnon. Et puis de recherche de vigne en rencontre amoureuse, il est parti plus sud, en Rioja. Un passage chez Telmo Rodriguez pour une petite mise au point de ce qui se passe par là, et hop, il se jette ... aux vins de La Rioja en achetant des raisins bios qu'il vinifie avec une rare élégance.

Depuis peu propriétaire d'un terroir d'exception qu'il a su dénicher dans l'appellation Arlanza (Vasquebana, Alto redondo), il y vinifie des vins racés et purs, des "Grands d'Espagne".

 

Rayos

 

Mais revenons au Rayos Uva. Je le dis franco, c'est mon vin de table, mon vin de soif, mon vin de tous les jours, et c'est toujours un plaisir de retrouver ce "viejo amigo", fidèle.

Il est discret mais il sait donner du relief aux frichtis de coins de table. Sa nature soyeuse lui permet de s'adapter casiment à toutes les situations. Disponible, il est présent dès qu'on le sollicite, mais va aussi s'enrichir en prenant l'air. Ses fruits murs, ses tanins fondus et ses arômes racés lui confère un certain "chic nonchalant", comme son vinificateur.

 

A l'image de  Sancho Panza, il est bien plus fin que le côté simple et rustique qui le qualifie au début du roman.

 

¡ Salud Don Olivier de la Rioja !

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Reste du Monde
commenter cet article

commentaires