Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 19:53

Dimanche en fin d'après-midi, Tata Iris (la femme de tonton Ramon) m'appelle pour me dire que sa voisine lui a rapporté tellement de cèpes qu'elle ne sait pas quoi en faire. Il fait nuit tôt, c'est humide, il me reste 500 grs de riz Carnaroli après mon passage à Venise, je vois bien ce que je pourrais en faire : un risotto aux cèpes !

Petit détour chez Tante Iris pour récupérer les cèpes. Avec Tonton Ramon on en profite pour se faire "La Petite Gaterie" du Domaine des Griottes en Anjou. Gamay, grolleau, pineau d'aunis. Un anjou léger en alcool comme on les aime, sur le fruit, cerises, un peu poivré, un rien animal,  parfait pour se mettre en ordre de marche avec la Coppa artisanale du Tonton.

 

Automne 2837

 

Sur le chemin du retour j'appelle Didier pour nous aider à manger cette livre de Carnaroli.

Vu que demain tout le monde bosse, on se met au risotto de suite en rentrant.

Je reserve 1/4 des cèpes pour en faire une purée que je mélangerai au risotto. Je fais sauter le reste avec ail, échalottes et tomates.

 

Automne 2844

 

Pendant les 20 mn que nécessite la cuisson du risotto on se tape une bouteille de Provence primeur (oops, un Vin de France pardon !) de Comor, A Ma Guise, du Domaine des Terres Promises. Parfait pour supporter la chaleur de la plaque de cuisson. Un pur jus de raisin fermenté, à fond sur le fruit, totalement glouglou, totalement dessoifant.

 

Automne 2841

 

Bon la quille est finie, et le risotto prêt, il est temps de passer à table.

Là Didier nous sort deux petites bombes, il ne veut pas dire ou il les a trouvées, très fier de lui.

 

On commence par le Côtes du Rhone P.U.R  (acronyme de Production Unique et Rebelle), les Marnes Jaunes. Un 100% grenache de plus de 70 ans, fruité, très droit, avec juste ce qu'il faut de matière. Grosse picolabilité sur l'échelle du Rico.

 

Automne 2842

Puis, cerise sur le gateau pour accompagner le fromage (j'ose pas dire ce que c'était comme fromage parce qu'on est pour la paix des ménages), un Cote Rôtie 2009 du même Cyril Alonso de P.U.R. en macération carbonique. 

Je me demandais l'intérêt de faire des carbo quand on a un joli terroir, et bien j'ai eu la réponse.

Là c'est grandissime. Tout y est : fruité, un rien de truffe, souplesse, élégance. Un vin très racé. On est devant une très grande quille.

 

Vive l'automne !

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Rhone
commenter cet article

commentaires