Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 18:19

Je dis "EL" comme lorsque l'on parle d'une référence. LE qui signifie : L'unique ! Le maitre-étalon !

Dimanche 25 décembre, Carmen nous a encore envoyé un sacré Puchero (le pot au feu traditionnel espagnol).

L'an passé, Sylvieta nous avait déjà sacrément bluffé avec sa version qui était déjà de haute volée.

Mais puisque Carmen était là, il n'est pas question que quelqu'un d'autre qu'elle s'y colle.

Une année que j'attendais ce moment, alors autant vous dire que dimanche 25 décembre je me suis levé tôt pour laisser le plus de temps possible entre mon petit-déjeuner et le déjeuner histoire d'avoir une faim de loup.

Je passe sur la conception car, comme pour un tour de prestidigitation, c'est un peu moins magique quand on connaît le "truc".

Du coup à 14h00 lorsque l'on s'est mis à table j'étais dans un état de disponibilité "gastronomique" maximale.

 

On commence avec le bouillon de poule fermière. Préparé la veille avec un tas d'éléments aromatiques (viande, légumes, muscade, safran, persil, grain de coriandre,...)  il a infusé avec le gras de la poule mais a été dégraissé (le froid sur le balcon l'a figé) en grande partie ce qui le rend extrêmement digeste. Servi avec un mélange d'oeuf, de foie de volaille rôtis, ail et persil et les vermicelles. Une petite giclée de citron et c'est déjà un nirvana.

 

Puchero-11 3102

 

Puis la boulette de viande faite au sang. Moelleux, goutu, on sent les épices, c'est à tomber par terre. le satori.

 

Puchero-11 3103

 

Et enfin la viande -gîte, paleron, poitrine- et les légumes -carotte, pomme de terre, carde, poireau, pois chiche, céleri et navet.

 

 

 

Puchero-11 3106

 

D'habitude, avec le reste de viande on fait des croquettes, mais avec Félix on a préparé un Hachis Parmentier de compétition (il faut dire que les éléments de base était top niveau).

 

Puchero-11 3105

 

A ce stade du repas je crois de plus en plus à l'élévation de l'âme par la bouffe.

Avec cela on à ouvert quelques quilles d'Hurluberlu de Sébastien David, un Saint Nicolas de Bourgueil avec un fort coefficient de "picolabilité", totalement glou glou, sur le fruit, un rien rock 'n roll, juste ce qu'il faut.

 

Puchero-11 3104

 

Quand tu manges comme cela le 25 décembre, c'est que le Père Noël t'a trouvé super sage durant l'année !

 

Et bien sur on écoute "vente pa Madrid" en vivo par Ketama

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Restaurants-boutiques
commenter cet article

commentaires