Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 19:41

Nous partageons avec nos amis de l'excellent blog "Du Morgon Dans Les Veines" le fait que boire "nature" est un acte de résistance.

Et pour rejoindre Tolmer sur l'idée de son affiche "apprenez le geste qui sauve les vignerons", nous avons beaucoup péroré sur ce que devrait être le contenant de base. Nous sommes tombés (assez facilement

finalement) d'accord, c'est le magnum.

Optimisation des gestes d'ouverture, joli flacon, étiquette mise en valeur.

A partir de 3, c'est une évidence. Mais à 2 ?

Test in vivo samedi dernier. Je mets un magnum de Grimaudes 2007 d'Emmanuelle Kreydenweiss au frais afin de pouvoir servir ce Costières de NÎmes aux alentours de 16°C.

Vieux grenaches et carignan, un peu de cinsault.

Didier sort la verrerie de circonstance. Un petit frichti sur la table.

 mars-11 1839

Les Grimaudes est un vin gourmand. Des fruits, des baies, surement apportés par le grenache, mais aussi le coté carné et épicé du carignan. C'est frais, souple, sapide, de la mâche mais pas trop. C'est salin juste ce qu'il faut pour avoir envie d'y revenir rapidement.

Une très jolie texture, velours, typique des vins vinifiés par les femmes. La sensibilité de la vinificatrice arrive  à faire cohabiter le côté solaire et l'élégance.

Arrivés au dessert il n'y en avait plus.

Malheureusement la procédure de dégustation d'un magnum pour 2 ne pourra être validée. Les filles ayant bien vu que cela avait l'air bon, elles ont prélevé deux gorgeons sur la quille. Ce n'est donc scientifiquement pas acceptable.

Chouette, il faudra recommencer !

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Rhone
commenter cet article

commentaires