Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 23:21

Qu'est ce que qui pousse un ancien de Sciences-Po, brillant collaborateur d'un animal politique, à venir s'installer sur les hauteurs de la Sainte Baume ? S'installer au bout du Chemin de la Persévérance ressemblait un peu à s'installer au bout du chemin d'un certain monde, non ? C'était l'unité de lieu d'une transformation animée par une nécessaire "envie d'être de quelque part, de s'enraciner", d'avoir une relation franche, simple et sincère aux choses, aux autres, et à la nature. La nature justement, qui a imposé l'unité de temps à la nouvelle vie du néo-paysan.

Pas toujours évident de passer en moins d'une décennie "du vain au vin". Mais lorsque l'on choisit Terres Promises comme nom de domaine et qu'il est situé Chemin de la Persévérance, c'est presque impossible de botter en touche. Voilà donc Jean-Christophe qui s'amuse le plus sérieusement du monde à tenter un tas d'expériences autour de ses vignes et ses vins, tout en donnant une identité forte à chacune de ses cuvées. Pas seulement dans les noms de cuvée inspirés par son amour des belles lettres, mais surtout par leur coté terrien et charnel. L'Analepse, -le retour en arrière, le flash-back-, sur une majorité de carignans blancs épaulés par des clairet, assez rares car arrachés pour cause de sortie des AOC est un vin au gout d'avant. A bouche que veux tu, -autant comme autant-, rolle et ugny blanc, fruité, épicé, généreux. L'apostrophe est un joli rosé vineux et gourmand à base de grenache, cinsault et carignan. Avec des carignans de plus de 60 ans, Jean-Christophe fabrique l'Antidote (à nos poisons quotidiens...), cette cuvée en semi carbo est très nature et pleine d'énergie. La Chance, (il lui en a fallu aussi un peu pour être là aujourdhui) est le nom d'une parcelle qui donne un vin plus souple et plus fondu. Avec des carignans et des mourvèdres agés de 20 à 50 ans sur des petits rendements (20 hl/ha), Jean-Christophe Comor à mis au point un "macho au coeur tendre" : l'Abracadabrantesque, pas celui de Jacques, mais celui d'Arthur (Ô flots abracadabrantesques, Prenez mon cœur, qu'il soit sauvé ! Rimbaud). Evidemment, le vin est lié à ses origines.

Maintenant qu'il est devenu de quelque part, il lui était bien naturel de faire un vin qui serait "une femme méditerranéenne, avec une taille fine et des épaules larges". Caractère et austérité prometteuse, c'est l'Amourvèdre !

 

Aux Terres Promises, vous pourrez vous enivrez, de vin ou de poésie, à votre guise.

 

Les Terres Promises sous la neige (© photo JC Comor)

terresproneige

Partager cet article

Repost 0
Published by levindescousins.over-blog.com - dans Provence & Corse
commenter cet article

commentaires

jb 17/02/2012 15:33

Et vous oubliez une cuvée, peut être plus confidentielle, mais vraiment superbe: "Au hasard et souvent", quelques centaines de magnums seulement. Carignan et mourvèdre tout en souplesse et en
élégance. Evoque les merveilles faites par un autre vigneron génial, Eric Pfifferling, en 2009.